Mesure du pH avec un ISFET

2/ Sonde de mesure de pH

La sonde de mesure de pH est constituée de deux éléments principaux :

  • Notre ISFET avec sa diode intégrée (compensation en température).
  • Notre référence solide beaucoup plus stable et fiable dans le temps par rapport à celle en gel.
  • Sa très faible impédance qui permet une grande longueur de câble standard.

3/ Notre électronique

Nous avons développé une électronique performante et de très basse consommation.

  • Une interface analogique pour connecter la sonde ISFET au ph-mètre du marché.
  • Une interface numérique avec une interface USB et son logiciel.
  • Une interface analogique pour connecter sur tout système d’acquision (NI…).

4/ Applications

Toutes les technologies traditionnelles, comme l’électrode de verre combinée avec une électrode de référence en verre Agel/Kel ou Calomel, ainsi que l’ensemble de systèmes chimiques par colorimétrie sont composés d’une panoplie de dispositifs allant de la bande de papier jusqu’aux systèmes électroniques les plus sophistiqués sont devenues obsolètes car elles présentent toutes le même problème : La conservation dans le temps, et le stockage.
Sur le plan pratique les électrodes de verre présentent de gros inconvénients comme sa fragilité, sa lenteur de la mesure, sa grande impédance qui exige des câbles spéciaux pour ne pas affecter le signal et son impossibilité de mesurer des corps gras.

Il existe une autre alternative : Notre sonde ISFET, qui est la combinaison de notre ISFET d’une part et de notre référence solide d’autre part. Elle permet la mesure du pH, de 0 à 14 avec une grande rapidité ainsi qu’une bonne stabilité. Il est possible de mesurer tout liquide et semi-liquide ainsi que les corps gras.